© 2018 Eutopia, par Angèle Debize

  • Black Facebook Icon

Le théâtre-forum, historique, applications, spécificités

 

 

Le concepteur du théâtre de l'Opprimé, Augusto Boal, est né en 1931 au Brésil.

 

De 1956 à 1964 : mises en scène classiques et théâtre populaire contestataire (Sao Paulo)

1964 et 1968 : coups d’état amenant la junte militaire, interdiction d’exercer ce type de théâtre considéré comme subversif

1971 : Publie Le Théâtre de l’Opprimé. Contraint à l’exil vers Paris où il continue son travail en Amérique Latine et en Europe

1981 : Festival International du Théâtre de l’Opprimé (Paris)

1986 : Revient à Rio et fonde le Centre du Théâtre de l’Opprimé

1992 : Député à Rio (sous le gouvernement Lula) pratique du Théâtre législatif

 

 

Le théâtre de l’Opprimé

Il s'agit d'un travail concret sur une situation concrète, à un moment donné, dans un lieu déterminé.

Une étude, une analyse, une recherche : les « spect-acteurs» pensent par eux-mêmes et explorent comment sortir d’une situation d’oppression

Ce concept a abouti à la conception de différentes formes théâtrales :

- Le théâtre invisible où les comédiens jouent dans un lieu public sans que les spectateurs soient informés qu'il s'agit d'un jeu théâtral, notamment utilisé pour traiter les questions de violence verbale ou physique dans la rue ou dans les transports par exemple.

 

- Le théâtre image consiste en la mise en image fixe d'un mot-clé, d'un concept que les comédiens doivent se représenter et représenter, sans mouvement ni parole. Les images sont très fortes et sont souvent le point de départ de la création d'une saynette.

- Le théâtre-forum dont le principe est d'être animé par un joker qui va amener le public à réfléchir et à intervenir directement dans la situation jouée pour tester in vivo ses alternatives.

​​

- Le théâtre législatif, nouvel outil de démocratie participative, est l’aboutissement des techniques du Théâtre de l’Opprimé. Il utilise le théâtre-forum et une forme théâtralisé d’assemblée démocratique. L’objectif est double :

  • procurer aux spect-acteurs une vision plus globale des problèmes,

  • permettre aux citoyens de chercher des consensus pour qu'ils les soumettent aux responsables et aux élus de la démocratie délégative.

 

- Le « Flic dans la tête » permet de réfléchir à la manière dont l'opprimé participe à sa propre oppression. Cette technique est d'ordre thérapeutique.

 

 

Le Théâtre de l’Opprimé favorise le développement relationnel en permettant de :

  • Prendre conscience de l’impact de ses représentations et de ses attitudes sur notre réalité (approche systémique)

  • Prendre conscience de sa marge de manœuvre dans toute situation

  • Développer ses compétences relationnelles

 

La spécificité du théâtre-forum

 

Les principes de base

Le théâtre forum est un support de réflexion et d’action pour des communautés victimes d’injustices. Il amène à réfléchir sur :

1. L'impact du contexte : Rapport de forces déséquilibré et loi inexistante ou non appliquée

2. Une problématique collective : « Nous »

3. Comment le groupe « opprimé » devient moteur du changement

Le théâtre-forum se déroule en plusieurs étapes :

  1. Présentation d’une scène incarnant une problématique susceptible de concerner le public

  2. Le Forum : Débat autour de cette scène. Le joker mène le débat en s'aidant de questions :

  • comment vous sentez-vous après avoir vu cette scène ?

  • à votre avis, quel personnage a un problème et que ressent-il ?

  • que peut-il faire pour faire évoluer la situation ?

  • si vous étiez à sa place, que feriez-vous ?

3. Les remplacements : Un spectateur remplace le personnage en difficulté pour proposer une autre manière d’interagir

Les débats et les remplacements alternent.

 

Le théâtre-forum est un outil de « transformation sociale » ; son but n’est pas de trouver la solution unique à un problème donné, mais d’expérimenter collectivement des possibilités.

Le théâtre-forum a vocation à sortir de la salle pour se prolonger dans la réalité…

 

 

Le théâtre-forum fait évoluer les représentations. Les spectateurs sont invités à exprimer ce qu’ils ressentent et pensent de la situation. Ils peuvent prendre conscience du « filtre » de leurs observations, de la relativité de leurs interprétations.

 

Le joker , animateur du théâtre-forum, favorise la rencontre des différents points de vue.

 

Le théâtre-forum fait évoluer les attitudes. Il donne à chacun l'occasion de tester les effets de ses actes sans conséquence dans la « vraie vie » :

Est-ce que j’ai réussi à jouer ce que j’avais en tête ?

En quoi ma proposition a changé le cours de l’histoire ?

Comment je me sens suite à cette proposition ?

Comment l’autre se sent ?

Le corps et le cerveau font de nouvelles expériences

 

Le théâtre-forum développe les compétences relationnelles par le biais de :

  • L’introspection : Ecouter sans jugement ses sensations, émotions et pensées

  • La décentration : Transformer les projections en empathie

  • L’anticipation : Prendre en compte l’impact de ses attitudes

  • La créativité : Elargir le champ des possibles