© 2018 Eutopia, par Angèle Debize

  • Black Facebook Icon

La posture du comédien


 

La scène proposée est inspirée de faits et de personnages réels. Elle est jouée une première fois telle qu’elle s’est passée. Puis les spectateurs viennent remplacer un personnage pour proposer d’autres attitudes et faire évoluer la situation.

Le comédien incarne donc un personnage qui doit interagir avec le spect-acteur monté sur scène et avec les autres personnages, en cohérence avec ce que ressent son personnage.

 

Il doit donc être en mesure :

 

1. D'incarner le personnage

  • Donner un nom, un prénom et un âge à chaque personnage

  • Connaître son personnage de l’intérieur : ce qu’il veut, ce qu’il aime, ce qui l’irrite, ce qui pourrait le toucher…quel est son point faible ? quelle est sa situation de famille, sa profession...

  • Habiter son personnage pour pouvoir réagir en cohérence avec les valeurs du personnage et non pas avec les siennes (distanciation théâtrale).

 

Comment nourrir les personnages ?

Les faire parler d’eux : leur passé, leur entourage, leur lieu de vie, leurs habitudes, leurs projets, leurs préoccupations, leurs valeurs…

S’inspirer des enquêtes, interviews, actualités, faits divers, rencontres…

 

    Développer l’écoute et la présence

Ouvrir ses « capteurs » pour percevoir ce qui se passe en soi et chez les autres

  • au niveau corporel

  • au niveau émotionnel

  • au niveau verbal

 

Les moyens :

  • Travail de conscience corporelle, relaxation, respiration

  • S’entraîner aux remplacements pendant les temps de répétitions avec l’équipe de comédiens

  • Travailler à partir des techniques du théâtre image.

 

 

     Accueillir le spect-acteur

Faire confiance à ce qui émerge dans le jeu

  • Le personnage peut être fermé mais le comédien est réceptif et fait place au spect-acteur (il fait en sorte qu’on le voie, qu’on l’entende…)

  • Se mettre au service du spect-acteur en gardant son personnage.

  • Nuancer ses réactions en fonction du contexte (public d’enfants, d’handicapés, première personne qui monte sur scène)

 

Les moyens :

Favoriser les échauffements physiques et ludiques avant toute répétition.

Multiplier les exercices d’improvisations théâtrales.

 

 

    Exprimer son ressenti après le jeu

  • Identifier les transformations ressenties dans le jeu (je suis resté, j’ai eu moins peur, il m’énerve, j’ai l’impression d’être face à un mur…)

  • Partager avec le public ces transformations en disant « Je … » et en commençant toujours par le côté positif

  • Dans le forum, donner son avis en tant que personnage sur ce qui se dit (enfin quelqu’un qui me comprend…, encore quelqu’un qui me juge…) pour stimuler le public et relancer les remplacements

 

Les moyens :

Dans le cadre des répétitions, faire parler le comédien sur son ressenti personnel durant le jeu,

Favoriser la parole et les feedbacks du groupe,

Training ou ensemble des techniques proposées par A. Boal.